Un nouveau type d'algues découvert chez le picoplancton marin - Station Biologique de Roscoff

Publié le par CUZON

Organisme: CNRS
Un nouveau groupe d'algues a été découvert à partir de l'identification de nouvelles séquences d'ADN au sein du picoplancton marin. Ces travaux menés par Fabrice Not à la Station Biologique de Roscoff (CNRS, Université Pierre et Marie Curie) s'inscrivent dans un programme de recherche européen, le PICODIV(1) coordonné par Daniel Vaulot(2) (CNRS, Roscoff). Ils sont publiés dans Science du 12 janvier 2007.
On pensait tout savoir des algues, l'équivalent des plantes en milieu aquatique, qui, grâce à la photosynthèse, sont à la base de presque toutes les chaînes alimentaires marines. Et pourtant, une équipe de chercheurs européens et canadiens vient de découvrir un nouveau groupe d'algues au sein du picoplancton marin, un plancton dont la taille est inférieure à 2 µm soit 2 millièmes de millimètre.

Par l'analyse de séquences d'ADN d'échantillons du picoplancton marin, ces chercheurs ont réussi à détecter de nouvelles séquences ne ressemblant à aucune autre séquence connue précédemment. Ils ont ensuite pu construire des sondes, c'est-à-dire de petits bouts d'ADN, fluorescentes reconnaissant ces nouvelles séquences. Ces sondes ont permis de visualiser les cellules sous le microscope (voir image) et d'estimer leur abondance dans divers écosystèmes marins. Ces organismes ont été appelés pico-bili-phytes car ce sont des algues (phytes) qui proviennent du picoplancton (pico) et semblent posséder des pigments assez peu répandus chez les algues appelés phycobilines (bili). Ces picobiliphytes n'ont pu à ce jour être isolées en culture mais elles ne semblent être présentes que dans les zones tempérées et sub-polaires et absentes des zones tropicales. Quel est le rôle de ces nouvelles algues et quelles sont leurs affinités avec les autres groupes : tout cela reste encore à découvrir.
 

The picture shows a phycobiliphyta cell in fluorescence microscope. The cell nucleus is colored in blue, the cytoplasma in green. The red fluorescence comes from a plastide with phycobiliproteins. The cell measures 2x5 µm (1µm = 1/1000 millimetre).
Photo: Fabrice Not/Station Biologique de Roscoff
Web - Print

New group of algae discovered: Picobiliphytes

News Press 12/01/2007 16:10

Publié dans Avis de citoyen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article