Création de sanitaires sur le port

Publié le par CUZON

undefinedEmplacement des "nouveaux" sanitaires, sur le port
Jeudi 2 avril - Début des travaux


La pétition continue ...
Lelogo-petition.jpg 28 mars 2008, le Maire a reçu une liste de 200 pétitionnaires.
Actuellement, il y a environ 320 pétitionnaires.
La pétition restera en ligne jusqu'à la fin des travaux.
Quand le bâtiment aura pris sont volume définif,
de nombreuses personnes pourront exprimer leur avis.

Si la pétition n'aura pas empêché la construction,
elle permettra de mesurer la popularité de cette réalisation.

Merci de votre participation.


undefined

 

Agrandir la photo ci-dessus

undefinedNOUVEAU
L'ASSR
( association de sauvegarde des sites
de Roscoff )

vient de publier
le 20 février 2008 dans son blog une note

qui se termine par :


" Il est encore temps de revoir ce projet.
La sagesse
des habitants
de Roscoff

se manifeste
par un rejet marqué

de cette construction sous cette forme et en ce lieu.

Si la supercie au sol est de 38m², la surface de l'ensemble de la contruction est de 111m² environ.

Remarquons en outre

que ce projet est pris en charge financière
par les habitants de Roscoff,
il n’est donc pas anormal qu’ils soient entendus ! "

Oui, ce projet peut et doit être stoppé


Une nouvelle brève dans le site web de la Ville de Roscoff.


Où se feront-ils ces sanitaires, dans quel style ???

Dans les outils de communication s'adressant à la population, il n'y a pas de précisions, pas de plan, pas d'esquisse.
Sauf mauvais "bruits de couloirs", ce projet se situe sur les quais à proximité de l'ancien Abri du Marin.
Quand, j'ai entendu cela pour la première fois, j'ai répondu à la personne qui m'en parlait: " Tu te moques de moi, c'est une plaisanterie".

Et non, ce n'est pas une plaisanterie.
Quand on aime la nature, la mer, le port, il paraît inimaginable de construire un tel édifice au milieu du quai, face au port.
Je ne conteste en aucune manière l'utilité de sanitaires à proximité d'un lieu où de très nombreuses personnes séjournent en été particulièrement.

Mais pourquoi là ?
.
A quelques encablures un autre projet est en cours. La Maison du phare devenant la Maison du Tourisme. C'était peut-être l'occasion de gérer les deux projets en commun.
Un architecte aurait probablement pu proposer ces sanitaires dans cet espace entre le phare et la maison du Tourisme. Construit en contrebas, cet édifice eu été plus discret, n'aurait pas modifié la vue sur le port, ni la visibilité des riverains.
Je sais que les contraintes légales d'accessibilité existent, mais l'intégration de ces sanitaires aurait certainement  pu se faire en respectant les réglementations et la nature et le paysage.
Les amoureux de la mer et de Roscoff peuvent s'interroger sur le projet global concernant cet espace ouvert sur le port. Il y a déjà une construction pour le stockage des poubelles. Maintenant, il y aura des sanitaires. Pour la suite, allez savoir.
Ce même espace pourrait être un lieu de promenade et de liaison entre le Roscoff historique, les divers ports de Bloscon, accessible à la fois aux piétons, aux cyclistes, aux véhicules. La construction d'un édifice "durable" sur cette voie limitera toute évolution future de cet espace.

Est-il trop tard ?
Non, cela dépend de nous tous.


L'association ASSR, Sauvegardes des Sites de Roscoff publie actuellement une Charte, dont l'article 7 dit ceci : " 7. Les aménagements structurels de la commune ( ex : quais, ancienne criée, parkings, école de voile…) et installations saisonnières respectent et mettent en valeur tous les sites de la commune."

J'ai fait un commentaire sur le blog de l'ASSR. J'ai obtenu une réponse. Et enfin j'ai remercié pour cette réponse rapide et ajouté une remarque sur la réponse faite:

Commentaires

Je reprends l'article 7 de la Charte :

Article 7 - Les aménagements structurels de la commune ( ex : quais, ancienne criée, parkings, école de voile…) et installations saisonnières respectent et mettent en valeur tous les sites de la commune.
Il me semble que le projet de création de toilettes publiques sur les quais soit concerné par cet article 7.
Imaginons un particulier qui construise ses toilettes et ses poubelles, au milieu de sa pelouse. Qu'en penserait-on ?
C'est ce qui se fait sur le quai face à la mer, les poubelles sont déjà réalisées, les toilettes, c'est pour cette année nouvelle 2008.
Je crois que la Charte pourra montrer son utilité, si elle permet une vrai réflexion sur ce projet.
Je ne développe pas d'autres arguments, totalement inutiles. Le bon sens suffit pour se rendre compte qu'il y a un problème !!!
L'association ASSR a t-elle évoqué cette création de toilettes à cet endroit avec la Municipalité ?
Si oui, a t'elle eu une réponse satisfaisante qui intéresserait les roscovites ?
Sinon, il serait intéressant pour le public de connaître les questions que vous avez posées qui seraient restées sans réponses.
Actuellement, dans la communication officielle "grand public", il n'y a que la date de début des travaux. Pas d'emplacement sur un plan, pas d'esquisse du projet

Ecrit par : Pierre Cuzon | 29.12.2007

Réponse à Pierre Cuzon
L'ASSR s'est depuis longtemps émue de ce projet de toilettes publiques sur le port. Elle a, à plusieurs reprises, fait savoir à l'équipe municipale que ce projet n'était d'une part, en aucune manière en harmonie avec l'environnement bâti du voisinage et que d'autre part, il barrait complètement la perspective le long du quai, handicapant sérieusement le développement ultérieur éventuel d'une véritable promenade piétonnière aménagée.
A cette question posée à Monsieur le Maire lors de l'assemblée générale de notre association le 14 Aout dernier, il a été répondu que c'est à la demande même des habitants que le projet des toilettes a été mis en place; son plan a été étudié ( et quasiment imposé) par l'architecte des Bâtiments de France.
Notre Association est bien sur toujours opposée à la réalisation de cette construction, aussi bien pour sa localisation précise que pour son architecture très éloignée d'une harmonie avec les bâtiments alentours. Une étude nouvelle nous semble hautement souhaitable.

Si l'ASSR a communiqué cette charte, c'est évidemment, comme vous l'avez parfaitement compris, pour que les points évoqués dans les divers articles fassent l'objet d'une nouvelle réflexion approfondie par les élus, mais aussi par tous ceux qui s'intéressent à ces questions citoyennes et ce, non seulement au moment des élections municipales, mais ensuite tout au long de la vie de la commune.

Ecrit par : ASSR | 30.12.2007

Merci pour la réponse rapide.
Je note que le Maire vous a répondu que le plan de ce projet a été étudié et pratiquement imposé, par l'architecte des Bâtiments de France.
Il faut y croire !!!
Et même, si cela est vrai, il reste la solution d'arrêter le projet tant qu'il ne répond pas aux souhaits des élus.
Il n'y a pas une urgence ni une obligation absolue à réaliser ces toilettes.
Quand je vais chez un commerçant acheter un objet, si ce qui m'est proposé ne me convient pas, je n'achète pas.

Ecrit par : Pierre Cuzon | 31.12.2007

Publié dans Avis de citoyen

Commenter cet article

JL 29/09/2008 02:28

Prochaine etape prevue dans la folie urbanistique inexorable: suppression de la gare SNCF et remplacement  de la ligne de chemin de fer (dont le trace est une merveille de charme bucolique unique en France)  par une route a grande circulation (d'un banal hideux et bruyant, comme il se doit). Just pour plaire a des futurs plaisanciers de Bloscon qui n'existent pas encore, au detriment des habitants, qui eux existent ici et maintenant.Comme si il n'y avait pas deja assez de problemes de stationnement (a moins d'enrocher encore davantage le port avec des parkings?) Triste de voir Roscoff  s'enlaidir, s'enbetonner, lentement mais surement .. pour rien.

dd 05/09/2008 20:13

Est-ce que je me trompe ou bien n'y a t-il pas déjà des toilettes au carrefour devant la librairie "encre bleue" ?

En passant, le futur office du tourisme n'est pas mal non plus coté béton...

En repassant, la ville doit manquer de peinture, même pas une couche de rajeunissement pour l'ancienne criée.

Que c'est moche et grisatre tout ça..

Le goéland désespéré 18/03/2008 06:46

Le seul intérêt de ce bâtiment, c'est qu'il va , par contraste, permettre aux roscovites qui ne s'en rendent plus compte, de constater comblen le paysage alentour est magnifique.Le propre de l'architecture est de s'adapter à l'esprit de son temps, mais tout de même.....pauvres bâtisseurs de cathédrales .......

LE BRAS MICHEL 19/02/2008 09:27

Faisant suite à la lecture des commentaires concernant les toilettes publics sur le quai d'Auxerre , cela fait suite  à la question que nous avons soulevée  à cette réunion  du 14 aout 2007. et celle-ci suite a l'entreten que ous avons avec MR le Maire  au mois de juillet de cette même année . Ceux-ci ont peut-être une utilitée pour les visiteurs de notre superbe ville , mais pas au milieu du quai . Sachant qu'une école de voile va se faire au bout du même quai , de de ce fait des toilettes et des douches , nous ne voyons que faires celles-ci a l'endroit prévu. De plus il ne semble pas que l'architecte des batiments de France soit venu voir le site; car il n'aurait jamais pris cette décicion. Laisser à vôtre réflection ? Une question me vient à l'esprit , pourquoi l'ASSR n'a t-elle pas rebondie à cette décison de la municipalité et de ce fait saisie le tribunal administratif . l' Abri du marin faisant  parti du patrimoine de Roscoff et par la même  de son architecture , que l'ASSR  défend !!!!!.  

Jaffré André 25/01/2008 18:50

Un petit entrefilet dans le Roscoite de janvier rubriqure travaux très importants prévus en 2008Sanitaires du port:  début des travaux en février pour se terminer à la saison touristique.  Pas plus d\\\'informations!!En creusant un peu le problème il paraitrait que cet édificeserait construit carrément au milieu du quai face à "l\\\'abri du marin"Pauvre Vieux Port de Roscoff..   Pauvre Patrimoine.Un endroit proche et plus discret serait souhaitable.Je suis contre un tel projet  ,je pense que les roscovites vont réagir.Comme le dit Pierre Cuzon :il n\\\'est pas trop tardAndré Jaffré